Les notes du samedi

Jean Arthuis à La FlècheTête de liste à La Flèche, Loïc Bardin (UDI) lancera sa campagne mardi prochain au théâtre de la Halle au Blé. Le candidat centriste invite pour l’occasion Jean Arthuis (UDI), sénateur et président du conseil général de la Mayenne, ainsi que Jean-Christophe Lagarde (UDI), député-maire de Drancy. Ils interviendront sur l’économie, les collectivités et l’Europe.FN à La Flèche : silence radio…Alors que trois listes sont déjà déclarées à La Flèche, celle du Rassemblement bleu marine ne donne plus de nouvelles. Du côté de la tête de liste, Jean-Claude Barlemont, c’est silence radio ces derniers jours. Le Front national a visiblement du mal à trouver ses 33 noms. Pas impossible que le député-maire sortant, Guy-Michel Chauveau, ne se retrouve finalement que face à deux listes à tendance centriste.François Fillon au MansL’ancien Premier ministre viendra soutenir la candidature de Christelle Morançais le samedi 8 mars au Mans. La tête de liste UMP a rencontré pour la première fois l’ancien patron de l’UMP en Sarthe mercredi dernier à Paris. Proche du mouvement de la Droite forte et de Jean-François Copé, elle avoue qu’elle n’a jamais encore rencontré l’actuel président de l’UMP. Quant à Alain Pigeau, le candidat dissident de feu l’alliance UDI-UMP, il arbore toujours les couleurs de l’UMP sur sa permanence de campagne.À Sablé, la gauche revient avec une nouvelle listeDébut février, la tête de liste, Dominique Goursaud, avait été écartée à la suite de tensions entre candidats. Alain Pontonnier, appelé à la rescousse, avait finalement jeté l’éponge. La gauche était au tapis à Sablé. Seule opposition alors au maire sortant, Marc Joulaud : la liste « La rue vous parle » conduite par Yvonne Dhéret, le Front national et son candidat Henri Delaune ne parvenant pas à constituer une liste. Au bout d’une dizaine de jours, la gauche refait surface avec une nouvelle liste. Cette liste qui pourrait être conduite par une jeune femme sera présentée ce samedi après-midi.Jour J-8: Les candidats au rendez-vousOn pouvait s’inquiéter en début de semaine alors que 117 communes sur les 375 que compte la Sarthe n’avaient pas encore de listes enregistrées en préfecture, une démarche désormais obligatoire. Visiblement, l’appel que nous avons relayé a reçu un large écho. Vendredi, seules 13 communes n’avaient pas déposé de listes. Et seulement trois d’entre elles n’avaient pas encore pris de rendez-vous en préfecture ou en sous-préfecture. Le risque de voir des communes sans aucun candidat s’éloigne.