Les notes du samedi

  • Sylvie Tolmont, la parité  et les journalistes

Rapporteur de la loi sur la parité hommes-femmes, Sylvie Tolmont a été la cible d’un communiqué en forme de coup de gueule cette semaine de la part de la Conférence des écoles de journalisme (CEJ). Ce qui fâche ? L’un des articles de la loi sur la parité établit de modifier les programmes des écoles pour qu’elles dispensent un enseignement sur l’égalité entre les sexes. « Aujourd’hui, c’est l’égalité hommes-femmes ; demain, quelles seront les autres "matières" dont l’enseignement deviendra obligatoire aux yeux des députés ? » « C’est une atteinte à la liberté ! », a lancé Hervé Demailly, président de la CEJ. « Face à cette polémique naissante, un travail de pédagogie quant à la genèse et le bien-fondé de cette disposition me semble nécessaire pour apaiser les esprits » assure Sylvie Tolmont sur les réseaux sociaux.

  • Marine Le Pen au Mans

Depuis plusieurs mois la fédération du Fn Sarthe annonçait sa venue. Plusieurs fois décalée, cette fois, la date a été fixée. Marine Le Pen, la présidente du Front Nationale effectuera un déplacement au Mans le lundi 10 février. Elle est attendue vers 17 heures. Des précisions sur l’organisation de sa venue devraient être données ce week-end.

  • L’UMP en campagne

Dominique Le Mèner, président de l’UMP et Sarthe et Fabienne Labrette-Ménager, secrétaire départementale ont décidé de partir en campagne ensemble. Ils organisent dans les prochaines semaines une réunion dans chaque circonscription au cours de laquelle ils veulent évoquer avec les adhérents l’actualité politique locale à l’approche des municipales, mais aussi l’actualité nationale. De quoi nourrir le débat. La première rencontre a eu lieu jeudi soir à Beaumont-sur-Sarthe. La prochaine aura lieu le vendredi 7 février à Montfort-le-Gesnois.

  • Le coup de pouce du PS à Longnes

L’Assemblée nationale a rendu public (c’est une première) les réserves parlementaires attribuées par les députés. Rien de particulier en Sarthe, sachant que désormais les députés disposent d’à peu près la même somme, autour de 130 000 €, qu’ils attribuent aux communes ou aux associations. Ainsi, on passe d’une aide de 5 000€ attribuée par Françoise Dubois aux producteurs de chanvre de la Sarthe à 20 000 € pour la rénovation des logements municipaux de Roullée par Dominique Le Mèner. Les groupes politiques disposent également d’une réserve. C’est ainsi que la commune de Longnes, bien connue de Stéphane Le Foll, a reçu une aide de 10 000 € de la part du groupe Socialiste, républicain et citoyen.

  • Du nouveau au CNI

Ils ne sont plus que quelques militants en Sarthe mais la fédération du centre national des indépendants et paysan (CNI) est toujours en activité. Elle vient de renouveler son bureau départemental autour du président Paul Pierné. 1er vice-président : Patrick Legoute. 2e vice-président : Bertrand Jacquet. Trésorier : Pierre Leone-Robin. Secrétaire départementale : Monique Demeslay.